Ta fille compte comme une Ukrainienne !

Contrairement à Miss L. qui suit un cursus français à l’école française, Miss E. ne connait que le système ukrainien. Et alors, que je pensais qu’à deux ans, les activités se cantonnaient au dessin, à la danse, à la musique, je me suis aperçue que Miss E. apprenait aussi à compter et à dénombrer.

A l’école française, Miss L. a appris à compter sur ses doigts, comme nous tous, en dépliant les doigts dans l’ordre : pouce, index, majeur pour compter jusqu’à trois.

affichage-apprendre-a-compter FR

Que Miss E. le fasse différemment, cela ne m’avait pas marqué plus que cela, jusqu’au jour où Stéphanie me dit « Regarde, ta fille compte comme une Ukrainienne ! ». En effet, la technique ukrainienne pour compter jusqu’à trois est de déplier l’index en premier, puis le majeur, puis l’annulaire.

numeration-doigts UAEn racontant cette histoire à Laure, celle-ci ne paraît pas étonnée, un de ses enfants est à l’école ukrainienne et compte comme Miss E., les deux autres vont à l’école américaine et comptent aussi différemment : en commençant par l’auriculaire.

Il me semblait pourtant que l’influence des parents primait sur celle des enseignants… voilà une idée reçue totalement balayée !

 

PS : ma fille pose aussi comme une Ukrainienne, mais l’art de la pose à l’ukrainienne mérite un article particulier.