Un dimanche à Disneyland (1ère partie)

Depuis plusieurs semaines déjà, nous y pensions, mais le lieu était fermé pour inventaire… aujourd’hui c’est chose faite, nous avons visité la dernière attraction incontournable de Kiev, située à 26 kilomètres du centre de la Capitale : Mejiguiria, l’incroyable maison de Viktor Ianoukovitch.

Au programme cette semaine : la maison principale et ses ruines antiques, l’étang et ses cascades, le luxueux banya (sauna), le barbecue géant, le parcours de golf, des statues par dizaine et la niche des chiens de garde. Luxe, démesure et mauvais goût.

Le domaine est tellement immense, que nous avons décidé de continuer la visite la semaine prochaine avec le zoo, la collection de voitures et surtout le galion… le meilleur pour la fin !

Enjoy!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Publicités

Fromage de luxe !

Comme le caviar, chez Auchan, l’Emmental Président, est en sécurité ! (je vous laisse aussi découvrir son prix)

WP_20140319_001

Des fleurs de luxe ?!

moi : сколько стоит? pointant du doigt un bel hortensia

la fleuriste : vous parlez français ?

il semblerait que même en russe mon accent me trahisse…

moi : oui (étonnée). je souhaitais connaître le prix des hortensias

la fleuriste : 275 hrynias

moi : le bouquet ? [petite note : 275 hryvnias = environ 25 euros]

la fleuriste : non, la fleur

moi intérieur : la vache… en France, c’est entre 5 et 7 euros la fleur (la preuve : ici)

moi en montrant une rose : et celle-ci ?

la fleuriste : 70 hryvnias (je vous laisse faire la conversion en euros, en divisant par 10)

moi en montrant une sorte de marguerite et me demandant si je allais bien pouvoir m’offrir un BOUQUET : et celle-ci ?

la fleuriste : 50 hryvnias

moi (cri du coeur) : c’est quand même beaucoup plus cher qu’en France !

la fleuriste : oui mais là, ce sont des fleurs de luxe !

c’est vrai, la fleur est un produit manufacturé, j’avais oublié…

finalement, j’ai acheté trois énormes bouquets à une babouchka dans la rue pour 50 hryvnias.