Kiev, un mois

En un mois à Kiev, j’ai :

– inscrit Miss L. à l’école de danse classique et Miss E. au садик (en ukrainien)

– commandé 4 fois un taxi en russe (le premier n’est jamais arrivé)

– changé 2 fois de numéro de téléphone

– vécu 1 journée sans électricité (et pris 1 douche froide)

– assisté à un mariage champêtre

– commencé à apprendre le russe

– reçu un panier bio (légumes, oeufs, pain) chaque vendredi

– été à un barbecue en banlieue

– fait 2 « business lunch » (une institution ici), qui n’ont rien eu de business

– assisté à une réunion parents-maîtresse de 2 heures (avec traduction en ukrainien toutes les 2 phrases)… non c’est pas vrai, je suis partie au bout d’une heure (on ne change pas)

– pas compté le nombre de coupures d’Internet

– regardé le JT de France 2 à 21 heures (décalage horaire)

– eu le moral dans les chaussettes (quelques fois)

– mis en route le chauffage

– adhéré à l’IWCK et à Kiev Accueil

– enregistré un pic de connexion le jour où j’ai mis des photos de la soirée au D*LUX (je ne comprends pas…)

– marché de longues heures (de très longues heures)

– trouvé de la crème fraîche entière

– collé des post-it sur les objets de la cuisine avec leur nom en russe

– dansé avec les filles sur Mika à fond

– été au parc après l’école (plusieurs fois, si si)

– trouvé que c’était bien d’avoir beaucoup d’espace

– fait 20 gâteaux/tartes, que j’ai ensuite goûté

– porté des UGG début septembre

– baragouiné le russe avec la nounou

– trouvé une babysitter ukrainienne

– commencé à regarder des sites de vêtements techniques (comme quoi, tout arrive… merci Angèle, merci Antoine)

– dîné 4 fois au Touch Café (début d’une addiction ?), une fois au Serebro

– enfin trouvé les programmes laine et soie de la machine à laver (juste hier)

– relancé l’eau chaude 3 fois

– trouvé où acheter des ampoules (top mais loin)

– dansé au D*Lux (2 fois), au Serebro, au Decadence House

– pas acheté de chaussures

– goûté un bon canard laqué chez Утка бар

– marché sous la pluie (beaucoup de pluie)

– été au Philharmonique de Kiev

– pas travaillé (depuis 3 mois)

– pris quelques kilos (bon à savoir : la marche à pied de manière intensive, ça ne fait pas maigrir)

– eu froid

– écrit 13 articles et 22 tweets (car Expatriate Housewife est aussi sur twitter @Expat_Housewife)

– perdu un de mes fidèles lecteurs

– compris le sens de l’expression « être mouillé jusqu’aux os » (oui oui, c’est possible)

– reçu de bonnes nouvelles

– rigolé et me suis moquée (parfois)

– rencontré des filles supers

Suis épuisée !

(mais prête pour le mois d’octobre)

Publicités

Les joies de l’Ukraine

Je sais que certains attendaient le débrief de ma soirée de rentrée au D*LUX. Il semblerait, au vu du pic de connexions dimanche dernier, que le teaser fait sur facebook et twitter ait bien fonctionné. Malheureusement, c’était sans compter sur ces petites joies propres à l’Ukraine. En effet,

– après la journée sans électricité, ni eau chaude, survenue par hasard (il paraît que tous les mois de juin, c’est coupure d’eau chaude tout le mois pour tout le monde, pour rénovation des tuyauteries… j’ai hâte de vivre ça !) [voir l’article « aller simple pour Kiev«  du 30/08/2013]

– après le mois sans funiculaire, aussi pour rénovation, pratique quand il faut rentrer du quartier de Podol, situé en bas de la ville, à pied… c’est un peu comme si à Paris, la ligne 9 était coupée tous les ans du 15 septembre au 15 octobre…

– il y a eu, dimanche, la coupure d’Internet (et donc de TV, de téléphone, de lien avec le monde), une coupure brutale et longue durée… le prétexte : des travaux dans la rue, qui auraient endommagé la ligne…

Il paraît qu’il faut être patient ici, je le crois bien volontiers !

(à tout de suite pour le débrief !)