Le meilleur restaurant indien du monde

Fin avril, la liste complète des « 50 meilleurs restaurants du monde » a été publiée par le magazine britannique « Restaurant ». Le premier restaurant étant danois, Le Monde s’interroge et ose la douloureuse question « La France domine t-elle encore la gastronomie mondiale ? ». Mais pourquoi parler de ce classement dans ce blog ?

Parce que je m’étonne de ne pas y voir un seul restaurant ukrainien… pour avoir déjà dîné au Chateaubriand à Paris (classé 27ème), certains restaurants de Kiev mériteraient de faire partie de ce (discutable) top 50.

Et parce que vivre en Ukraine, par les temps qui courent, m’a appris à vivre au jour le jour et à repousser sans cesse ce week-end à Odessa, que nous nous réjouissons de faire un jour.

Notre premier périple à Odessa était prévu pour le week-end de Pâques. Finalement, le beau temps n’étant pas au rendez-vous et le petit stress lié à la bonne idée d’aller avec les enfants (en ce moment) dans le sud de l’Ukraine, nous ont poussés à le reporter au week-end du 1er et 2 mai (et oui, ici, le 2 mai est aussi férié). Puis à l’approche du 1er mai, il nous a paru plus judicieux d’échanger notre week-end à Odessa par une semaine en Thaïlande. Encore ! penseront certains à la lecture de cette destination… Oui, encore !

Et à Bangkok, nous en avons profité pour dîner chez Gaggan, le 17ème meilleur restaurant du monde. En bonne marketeuse (et parce qu’on oublie pas, en quelques mois, 15 ans de bons réflexes professionnels), je vais m’autoriser le raccourci suivant : j’ai dîné dans le meilleur restaurant indien du monde… car dans cette it-liste, il n’y a pas de restaurants en Inde !

Classé 10 rangs au dessus du Chateaubriand, Gaggan est-il bien meilleur que Chateaubriand… une chose est sûre, je ne sais pas comparer ce qui n’est pas comparable…

Est-ce vraiment exceptionnel ? comme me l’a demandé Pamela. Je dirais oui, car je n’apprécie pas la cuisine indienne et que Gaggan me l’a fait apprécier. J’ai aimé la gentillesse du personnel, j’ai aimé l’idée d’un menu de 11 minis portions toutes différentes et servies à un bon rythme (pas comme au Sergent Recruteur, où l’on est obligé de noyer l’attente et la faim dans l’alcool), j’ai aimé les saveurs (certaines plus que d’autres), j’ai aimé cette plongée dans la cuisine moléculaire, j’ai apprécié de ne pas avoir à réserver plusieurs semaines à l’avance. Mais non, Pamela, ce n’est pas exceptionnel. La Tour d’Argent, c’est exceptionnel ! Gaggan, c’est un bon moment à la découverte d’une cuisine indienne préparée avec justesse, fouettée, modernisée.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La liste des 50 meilleurs restaurants du monde : http://bit.ly/1mUnGk5

PS : Aurélie est allée à Odessa, et elle a passé un bon week-end… cette fois, c’est sûr en juin, je serai à Odessa !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s