Waouh ! plus d’un an sans article ?

Je crois que le titre de cet article résume plutôt bien la situation. J’ai pensé de temps en temps à ajouter quelques articles puis, il faut l’avouer, c’est quand même chronophage… et maintenant, je ne suis plus une « expatriate housewife » mais une « expatriate entrepreneur », (même si je suis devenue forte en pâtisserie grâce à quelques cours de haut niveau avec ma copine Nathalie) et le mot « expatriate » devrait plutôt se transformer en « immigrant » tant le moment de notre retour en France me paraît lointain…

Oui, je suis présente à tous les spectacles de enfants, quelle que soit l’horaire, je suis devenue experte en recherche / location de costumes (poisson, chat, renard, papillon, persil – oui oui vous avez bien lu persil !), et les plats industriels ont disparu de notre vie (même s’ils n’étaient pas vraiment présents dans notre vie d’avant).

Il y a un an, j’ai commencé à rédiger un guide des restaurants de Kiev. Au total, j’en ai sélectionné 40 (et testé bien plus). Cela a été un long travail, avec des hauts et des bas : difficulté avec la langue, découverte du monde du travail en Ukraine, des lourdeurs administratives et de tous les métiers que je ne connaissais pas. En effet, la phase d’écriture, gestion de l’agence pour le design du guide puis de l’impression, c’était familier pour moi, mais il est loin le temps où quand j’avais besoin d’acheter un nom de domaine, je faisais un mail au secrétaire général de l’entreprise, et le temps où quand je recevais une facture, elle partait directement par courrier interne au service compta. Avant, j’avais un métier, et je le faisais bien… aujourd’hui, comme tous les entrepreneurs, je fais tous les métiers à la fois, de la facturation (beurk) au commercial (et ceux qui me connaissent bien, savent que ce n’est pas mon point fort).

Le 9 juin dernier, mon guide est sorti. Il s’appelle « Best Restaurants Kyiv » avec un sous-titre « 40 cool & good places to discover » (Kyiv c’est la traduction en anglais de Kiev en ukrainien). C’est le premier guide des restaurants de Kiev rédigé en anglais.

40_restourants_catalogue_2016-cover-2

Puis, il a fallu le commercialiser, ce guide… démarcher les librairies pour qu’il soit référencé, lancer un site de vente en ligne… et là on comprend vite que tout ce qui fonctionne en Europe et ailleurs ne fonctionne pas en Ukraine comme par exemple paypal ou amazon ! Au total, j’ai réussi à convaincre une quinzaine de point de vente (librairies, cafés, restaurants, boulangerie, charity stores, etc…) et j’en suis fière.

En discutant avec un Ukrainien croisé dans la rue et en lui expliquant avec le sourire (car après coup on en rigole) tous les trucs bizarres et tous les blocages que j’ai rencontrés, il m’a conseillé d’écrire un livre « comment entreprendre en Ukraine » et a ajouté « ça, c’est le succès assuré »… je crois que je vais songer à cela et je vais aussi essayer de vous livrer ici au fur et à mesure les péripéties de l’entreprenariat en Ukraine, car il faut les écrire, sinon on les oublie. J’ai déjà quelques titres d’articles à tête :

  • je suis malade
  • le stylo noir
  • un site marchand
  • à la recherche d’un RP
  • comme au bon vieux temps
  • t’as payé combien pour avoir un article dans Kyiv Post ?
  • ah bon, tu travailles, tu fais quoi ?

Tiens, si vous ne l’avez pas déjà fait, n’hésitez pas à aller liker ma page facebook : https://www.facebook.com/BestRestaurantsKyiv/

Et si vous avez des contacts pour que je puisse référencer ce merveilleux guide en France ou ailleurs, n’hésitez pas !

Depuis octobre, j’écris aussi des piges pour la rubrique Lifestyle de Kyiv Post. Je vais donc vous poster ici les versions françaises de ces articles après leur parution dans Kyiv Post.

Au fait, vous voulez voir mes princesses ?

wp_20161127_18_34_28_pro

je vous avais prévenu, ce sont bien des princesses !

je vous laisse et vous dit à bientôt avec un article sur la Lada 😉

Publicités