Le jour d’après

Voilà une dizaine de jours, que nous avons retrouvé notre home sweet home à Kiev. Le stress et la tension, qui me tenaient, il y a un mois, ce sont un peu éloignés, même si parfois, l’actualité reprend le dessus.

Ma réalité quotidienne aujourd’hui, c’est que ma petite Miss E., même si elle est toujours une petite fille joyeuse et pleine de vie, est maintenant aussi une petite fille qui a peur… difficile pour une maman d’entendre, que la première phrase complète prononcée par son bébé est « j’ai peur ». Difficile aussi de trouver des mots simples pour apaiser ses peurs.

Il y a deux jours, un feu d’artifice a éclaté alors qu’elle venait de se coucher. En sursaut, elle s’est levée, la peur se lisait sur son visage, et est allée se réfugier dans le lit de sa grande soeur. Je comprends bien qu’il faut parler aux enfants, qu’ils comprennent tout, mais quels mots choisir ? comment faire pour ne pas laisser s’envoler cette part d’innocence et de naïveté ? dans le manuel de maman, je n’ai pas trouvé.

C’est aussi dans ce genre d’épreuve que l’on se rend compte du bien fou que fait la communauté française. Nous avons vécu les mêmes choses, ressenti cette même impression de vivre un événement en spectateur, sans y prendre part, un peu pour nous protéger, un peu parce que tout simplement nous ne sommes pas Ukrainiens. Nous avons vu notre ville changer, se durcir, souffrir. Dorénavant, nous vivons au jour le jour, en profitant chaque jour de notre ville d’adoption. Chacun se soutient, chacun chasse les mauvaises pensées de l’autre… et la vie reprend.

Ce qui m’a frappé en me promenant sur Maïdan la semaine dernière, c’est que malgré les hostilités, malgré les jours noirs, pas une vitre du centre commercial « Globus » n’a été brisée, pas un magasin n’a été vandalisé. Certes, quelques morceaux de rues ont été « dépavés », le McDonalds est devenu un « centre médical » d’urgence… et les barricades sont toujours là. Mais la vie a repris.

En parlant de vie qui reprend, il fait tellement beau depuis notre retour. Demain, c’est sûr, nous irons déjeuner à la plage ! Et oui, à Kiev, il y a des plages… à 3 stations de métro de chez nous ! Vous êtes bluffés, n’est-ce pas ?

Promis, le prochain post sera plus léger. D’ailleurs, vous ai-je déjà parlé de ma copine Isabelle* ?

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s